Les réseaux sociaux: du partage à en donner le cafard ?

La semaine dernière en répondant à un questionnaire d'une amie sur les blogs, et dont je remercie celles qui y ont répondu sur Twitter, certaines questions soulevaient l'importance des réseaux sociaux autour du blog.

Est-ce que les réseaux sociaux nous impactent nous blogueuses ?
Est-ce qu'un blog peut "survivre" sans forcément passer via les réseaux sociaux ?
La "qualité" d'un blog repose-t-il uniquement sur le nombre d'abonnées  ? 
Les prises de positions sur les réseaux sociaux: coup de buzz ou liberté d'expression ?

Force est de constater qu'aujourd'hui, lorsque l'on blog on possède quasiment toutes et tous, un réseau social on y communique de manière plus ou moins assidue. Que ce soit via photos, texte ou encore vidéos, on a tous notre petite histoire avec les réseaux sociaux.

Dernièrement, je dois avouer que je me connecte de moins en moins souvent sur certains réseaux sociaux.
A certains moments cela ne me ressemble tout simplement pas. Ou en tout cas peut-être plus...
Car moi ma relation avec les réseaux sociaux elle a commencé comme ça ...


Ce blog, "Ur Little Feather", c'est pour toi un simple petit lien, une page qui se transforme en plusieurs au fil du temps, pour moi c'est un livre constamment ouvert.

J'aime souvent flâner sur les premiers articles d'un blog pour comprendre. Le chemin réalisé. L'évolution.
Voir comment mon journal intime que je fermais à l'aide d'une petite clé en passant par des astuces notées dans les agendas des copines s'est transformé en ligne. Consulté par tous. A tout moment. De n'importe ou.
Honnêtement, cela change légèrement sur la forme mais rien sur le fond: 
il reste mon journal "en ligne".

Avec mes coups de cœur, mes découvertes, mes déceptions, mes envies ou encore mes sauts d'humeurs ça reste du moi que je partage avec toi.
Mon personnel que j'ouvre à toi public.


Ouvrir un blog (ou encore une chaîne) mine de rien ce n'est pas "rien". C'est s'ouvrir aux autres pour partager son univers. 
J'aime imager la chose avec la maison. Au début tu ouvres tes portes, puis tu cherches petit à petit à sortir de plus en plus loin pour découvrir de nouvelles choses. Cela devient ton jardin.
Les réseaux sociaux sont pour moi le "jardin" du blog.

Le blog c'est nous. la maison. Quoiqu'il se passe c'est une partie de nous. notre espace. notre création.

Une fois que j'ai ouvert la porte de ma maison, j'ai commencé par apprendre. Hellocoton à l'époque fût une bonne école: sûre, attentive et pleines de bonnes attentions.
Puis c'est rapidement le village des Stroumpf. Il y a d'autres maisons là-bas. Tu les vois. Elles ont l'air super  mais en commentaires ou mail c'est lointain.
Au fil du temps et des sorties, j'ai découvert de nouvelles plateformes telles que Twitter avec son fameux oiseau bleu qui rendait mes copines blogueuses pourtant si loin géographique tout à coup si proche dans mon cœur.

Je te suis. Tu me suis. Il me suit. Nous nous suivons. Vous vous suivez. Ils se suivent. Finalement nous sommes TOUS connectés.

On emboite rapidement le pas, niveau technologie, niveau langage mais aussi dedication.
1 tweet puis 1000.
1 heure par semaine puis plusieurs heures par jour.
1 sentiment de nouveauté a un sentiment de lassitude.
1 sourire a une prise de tête inutile.....

Si au début, les "Réseaux" étaient pour moi une simple surface pour voir plus loin et partager mon univers, aujourd'hui la donne à changer et ces fameuses plateformes qui me donnaient le sourire me donnent de temps en temps le cafard.
Petit zoom sur ces petites choses qui finalement ont un grand impact sur la blogueuse que je suis.

Instagram
J'ai pris du temps à rentrer dans le bain. Les dernières mises à jour n'ayant pas aidé également.
1 photo que l'on partage. puis 2. jusqu'à créer son livre photo en ligne.
Avec le blog (et son besoin de l'alimenter en photo) c'est le réseau qui m'a donné le gout à la photographie.
Que ce soit avec les grandissements, retouches, expositions, mises en scène,  ... il y a tout un univers qui m'intrigue.
J'aime penser qu'il y a une multitude de choses qu'on ne voit pas sur l'instant. que l'on oublie avec le temps.
Les prendre en photo permet de les immortaliser et de les voir d'un autre angle ...


Instagram me donne le sourire avec:
- la découverte: Tout y est. Beauté. mode. décoration. motivation
- le plaisir de la photo: Le plaisir d'immortaliser des instants. De les partager. De les imprimer. De les garder
- recevoir des commentaires adorables de personnes inconnues juste pour la qualité des images

Instagram me donne le cafard avec:
- la question des likes : Aimer une photo. La likker. Recevoir des dizaines de like en retour. Moi pas comprendre ?
- les photos "doublons":  Au même moment les mêmes photos de produits, de soirée ou de lieu .... 
- les mises en scène parfaites

Hellocoton:
HC a été pour moi la base. Là où j'ai appris. Ou je me suis faites des amitiés durables. vraies. d'autres passagères. et moins honnêtes...
J'ai longtemps vibré face aux sélections du jour, le rendez-vous était lancé à ma pause déjeuner pour faire le plein de lecture devant le site. Puis plus rien.
La lassitude. La nouvelle interface y a aussi jouée. Les aléas de la vie également ont rendu mon rendez-vous avec la "Une" moins régulier.
 J'essaye de jeter un œil tout les week-ends mais je pense que tu l'as ressentie la passion n'est plus là ...

Hellocoton me donne le sourire avec:
- ses infographies : toujours pertinentes que ce soit la mode devant leurs portes de garage ou encore la beauté aux toilettes !
- de nouveaux blogs grâce aux Une: J'ai beau essayer de lire un maximum d'articles venant juste d'être publié, la Une de la sélection est souvent riche en jolies surprises dans toutes les catégories que j'apprécie.
- la team au quotidien: Titre erronée. Problème de miniature. De flux. Problème résolu illico presto sur Twitter ! 

Hellocoton me donne le cafard avec:
- le concourantes à la pelle : Il suffit d'indiquer "Concours" pour que le nombre de commentaires / abonnées/ likes explose. Effet inverse lorsque le concours est terminé ...
- la quasi-impossibilité de trouver un joli icône HC pour son blog 
- les affichages publicitaires: Un peu je comprends mais les pop up qui te sautent au visage non

Twitter:
L'oiseau bleu est le réseau que j'aime le plus détester.
Trop de ou pas assez de c'est clairement l'application qui me frustre le plus. Peu de place à la demi mesure c'est souvent tout blanc ou tout gris.
Paradoxalement j'adore y passer mon temps, à écrire mes petits messages, à demander des conseils, à partager sur tout et rien, découvrir de nouvelles choses que ce soit des blogs, séries, produits, tendances ou encore l'actualité.
Twitter c'est tout simplement ça: ma source d'actualité.
Tellement qu'aujourd'hui il me paraît impossible de me passer de l'oiseau bleu. De l'actualité, de l'information, selon mes humeurs et mes envies, de manière immédiate et facile.
Twitter me donne le sourire avec:
- les rencontres:  j'ai découvert de jolis blogs. rencontré d'adorables copines. et concrétiser de très jolies amitiés. 
- l'interactivité: Des gens de partout, à n'importe quel moment, n'importe quel heure interagissent avec toi.
Le live tweet de l'Eurovision dernièrement a été mémorable.
- la surprise: Que ce soit le matin au réveil ou au plein milieu d'une réunion très importante impossible de savoir sur quoi on va tomber: c'est la surprise.
Entre certaines images trop mignonnes, les hastag à rallonge, les RT, les jolis tweets, les blogueuses que tu apprécies qui te suivent, ... c'est souvent Wonderland.

Twitter me donne le cafard avec:
- Les gens qui se plaignent, encore, toujours, tout le temps: au bout d'un moment pause. stop nan ?
- Les disputes ou lynchage sous-entendu entre blogueuses: Une vidéo? Une photo instagram ? Un conflit en off ? Une citation ? Un bronzer ? THE place to be ....
- Les gens qui arrivent de nul part pour juger: mange un curry tu veux ?

Facebook:
C'est l'endroit où au quotidien j'ai le plus de mal.
Dans la pratique c'est le plus simple. On a tous une page Facebook personnelle. On sait comment ça marche.
Mais chez moi une page pour le blog ce n'est pas naturel.
Mes proches ont beau connaitre l’existence du blog. Facebook reste dans mon "privée".
Alors oui j'ai une page. Que j’alimente occasionnellement. Manque de réflexe ?
 Puis j'ai remarqué que Facebook est le seul réseau où je ne suis pas "le protocole".
De "grandes" blogueuses mode / beauté / lifestyle / humeurs qui m'inspirent? Oui sur Twitter. Instagram. HC.
Pas sur Facebook....
J'ai tendance à garder "contact" (comme dans la vie réelle au final) avec des blogueuses que j'ai rencontrées ou avec qui j'ai longuement échangé. Histoire de feeling.


Facebook me donne le sourire avec:
- avoir mes amis a porté de clics: Sur Fb je suis plus mes "amies" blogueuses que celles qui m'inspirent ....
- la liberté du format: Pas de restrictions de caractères. Du messages. Des albums photos. Des liens. Du contenu
- la notion de partage

Facebook me donne le cafard avec:
- les gens qui t'envoient des messages pour découvrir absolument leurs pages
- l'affichage des statuts: 1er message posté il y à 8h. 2ème message il y à 2h. 3ème il y à 20min.. Trop compliqué !
- la proximité avec ma page Facebook personnelle: Doute permanent : page personnelle ou page du blog ?


Tu l'auras compris mon jardin n'est plus aussi vert en ce moment mais j'essaye de garder ma maison fleurit. 
Si Twitter me donne envie de rester sous ma couette ou de sortir le pop corn, Instagram quant à lui me donne l'envie de me dépasser.
Car quoiqu'on puisse penser ou encore dire l' "environnement" impact.
Le tout est de savoir que quoi qu'il se passe tout n'est que flux. Notre maison. Notre blog. Notre vision elle est en nous et c'est nous qui décidons de comment écrire le prochain chapitre ...

Sonia. 

Sonia Urlittlefeather
Sonia Urlittlefeather

J'espère que cet article te plairas ! N'hésites pas à me le dire en commentaires (normalement ça remarche ... )

6 commentaires:

  1. Coucou :)

    Je trouve ton article hyper réaliste ! Je dois bien avouer que je pense globalement la même chose que de toi de tous ces réseaux sociaux !
    Dear Rosemary est l'exemple même qu'un blog avec peu de réseaux sociaux peut fonctionner du feu de Dieu !

    Tendresse et baisers sucrés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle,
      Merci pour ton commentaire !
      Honnêtement tu me rassures des fois j'ai l'impression de faire "ma vieille" face aux réseaux sociaux et au moins on est 2 dans la team mémé ! C'est fou comment ça évolue mine de rien ! Bisous ma belle 😘

      Supprimer
  2. Super ton article mon p'tit pot, je viens de finir de le lire en rentrant haha :D
    T'as bien raison pour tout...
    Au début (enfin pendant 1 an) j'avais pas de réseaux sociaux pour le blog ou même moi en fait, et j'me rends compte que ça marchait quand même bien puis j'en manquait pas. C'est un peu la cours de récré en fait les réseaux, t'y vois tout le derrière des jolis blogs bien arrangés parfois mdr
    Et je te rejoins sur Facebook, moi j'ai carrément fais un compte différent juste pour le blog comme ça au moins y a plus de confusions et je mets à jour juste quand je fais un article, j'écris pas dessus, je sais pas j'aime pas xD
    Bisouuuuuuus ♥

    RépondreSupprimer
  3. Hey!

    Super article que voilà!
    Il tombe pile poil au moment où je me pose moi-même des questions au sujet des réseaux sociaux. Pas trop par rapport à l'usage que j'en fait mais plus au temps que j'y passe. J'ai toujours l'impression de rater pleinde choses donc je passe mon temps à remonter mon fil d'actu et j'en perds, du temps.

    HC est top mais je sauvegarde tellement d'articles à lire que je ne sais plus comment rattraper mon retard.
    Twitter, ça va, je fais un tour vite fait, mais c'est par phase et plus pour discuter avec les copines
    Facebook, pour le blog, j'ai beaucoup de mal. A côté d'HC, ça me paraît bien fade.
    Insta, j'adore mais j'avoue y être surtout d'un point de vue perso.

    Bref tout ça pour dire que je pense que les réseaux sociaux sont nécessaires pour faire vivre son blog mais à prendre avec des pincettes parce qu'on finit par s'y perdre et donc perdre son objectif premier, le blog :)

    Bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment bien cette article ! C'est vrai qu'aujourd'hui chaque blog est suivi de sa panoplie de page sur les réseaux sociaux.. Je pense que pour le développement de son blog, c'est nécessaires question de fidéliser son lectorat. Néanmoins, trop de réseau tue le réseau, je pense qu'il faut privilégié certaine plateforme .. Pour mon cas, je n'ai pas twitter je n'ai jamais réussi à adhéré, mais mon chouchou est Instagram parce qu'il y a une plus grande liberté mais aussi un notion de protection. On poste des photos certes, mais ça me parait moins intime que d'autre plateforme .. après cela dépend également de son comportement sur Instagram !
    Je suis encore dans ma phase Hellocoton, au début j'adhéré pas mais j'apprécie le fait que l'on puisse découvrir de nouveau blog, même si certain revienne souvent en une ..

    En tout cas c'est un super article, et j'ai apprécié te lire!
    xx, Clémence

    RépondreSupprimer
  5. Coucou. J'aime beaucoup ton article, ta vision du blogging, tes métaphores... je partage certains de tes avis.
    Ces temps les réseaux sociaux le lassent vite, il me manque l'effet de surprise quel qu'il soit, la découverte, ça manque de punch, de frais, d'authenticité aussi.
    Peut être que ça passera... A bientôt et bonne soirée.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots ...