Vous le savez, je suis une fille à lunettes, et quoi de pire que de voir ses yeux cachés derrière sa monture pour devenir riquiqui ?
C'est ici que commence la mission crash test car rien de pire qu'un mascara qui joue au Picasso avec ta monture.
Il nous faut donc des cils recourbés pour ouvrir notre regard, un peu de volume pour essayer de passer outre les lunettes et l'option waterproof pour éviter d'en mettre partout lorsque l'on touche à nos yeux ou à notre monture.
Si si la recherche d'un mascara convenable est digne de la quête du Graal, d'ailleurs je vous ai souvent évoqué mes déceptions.

Courant Avril - Mai durant les promotions Leclerc, j'ai succombé par lot au nouveau mascara signé Rimmel, le Scandaleyes Rockin' Curves.



Prise par la folie des promotions (et parce que je suis faible tu le sais déjà) j'en ai embarqué plusieurs sans savoir concrètement où mascara allait n’emmener.
Car oui j'ai déjà par le passé testé la gamme Scandeleyes et bien que correcte elle ne m'avait pas émerveillée.
Mais celui-ci est new génération  avec ses courbes , le Rockin' Curves, va t'il m'en faire voir de toutes les couleurs ?



Au packaging, Rimmel met le paquet puisque après le mascara que j'avais testé de couleur orange je passe au rouge, vous ne pouvez pas passer à côté je vous assure Rimmel aura nos yeux !
Le packaging est assez imposant et absolument pas "fin", alors je sais que le but d'un mascara n'est pas d'être élégant mais clairement j'ai l'impression d'utiliser un gros boudin niveau délicatesse je te l'accorde on repassera ....
Par contre ce qui me fais sourire tous les matins c'est la "peau" de ce mascara qui ressemble à un reptile autant en le voyant qu'en le touchant.
Etant entrain de découvrir Teen Wolf (je ne vous dis pas merci pour ces nuits blanches hein ) je pense tous les matins à Jackson avec ce mascara, oui oui.
Alors certes je ne comprends pas encore le lien entre l'effet reptile et le Rockin' Curves mais lorsque j'aurai quelques heures de sommeil en plus à mon actif je poserai la question sur la table.



Face à un packaging aussi imposant et avec un tel nom, je m'attends psychologiquement à une grosse brosse.
Ici la surprise est belle et bien présente puisqu'en plus d'avoir une grosse brosse ce mascara à une brosse 2.0 qui est courbé.
Les picots sont découpés de telle sorte que la brosse à une forme incurvée avec autant des picots longs pour donner du volume que des picots courts pour les petits cils où endroits délicats (coin interne par exemple) et la forme de la brosse permettent de donner une très belle courbe aux cils.


Je dois l'avouer, il faut un temps de prise en mains voir un mode d'emploi de la brosse pour ne pas s'en mettre partout et surtout ne pas perdre un œil dans la bataille.

De même, ne soyez pas très pressé le matin car il faut avouer que c'est un mascara de précision, le résultat est là mais il faut s'appliquer.




En effet, avec une seule couche (cf photo ci-dessous), les cils sont bien allongés et bien noirs.
Néanmoins, avec de telles courbes il est difficile d'enlever le surplus de produits, bien souvent la brosse est trop imprégné (surtout sur la pointe) ce qui donne des paquets ou tout simplement tâche la paupière.

Je pense que ce mascara gagnerait en ayant une sortie qui absorbe plus de produits pour éviter les yeux de pandas.


Je dois donc dire que oui, avec ses courbes le nouveau mascara de Rimmel tient ses promesses et nous en jette plein les yeux ...

Avez vous déjà testé les mascaras Rimmel ?